Invité

Vous ne ressortirez jamais vivant de cet Enfer

Zone de lecture

Comme un relent d'éclaircissement dans un miasme de brouillard
Poste de police

La vertu est le courage du bien
Institut Ravyn's

Les fleurs et l'herbe poussent en silence
La forêt

Le goût des cendres
Institut Ravyn's

Le monde est abîme, et le monde s'abîmera.
Livrée Ecclésiastique

Déguisement ordinaire, costume de tous les jours
Place Lobotomya

Des échos de pas dans les rues
Commissariat

Le chaos est une source méconnue de l'ordre.
Eglise Ste Maria + Phantasmagoria

Une visite interdite à nos risques et périls...
Sanatorium Hospital

Les histoires s'inventent mieux dans le silence.
Silent Avenue


Présentation rapide

- Name -

- texte -- Race -

A déterminer

Des échos de pas dans les rues Phant_11


Lecteur de musique

Liste épinglée :
  • UNIQUE :
    • Vous ne suivez aucun sujet unique.
  • GESTION :
    • Vous ne gérez aucun sujet.
  • RP :
    • Vous ne suivez aucun RP.

Si vous le souhaitez, demandez à compléter votre header ici : gestion des informations générales.

Bloc-note personnel :
Bloc-notes
Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
3 participants

Des échos de pas dans les rues

Madeleine Faure
17.12.22 22:06

Madeleine Faure

Madeleine Faure
Catastrophe et insouciance




Des échos de pas dans les rues

Mainstreet, Commissariat de Police, 18 mai x112, milieu d’après-midi



Sous les pas de Madeleine, la terre battue du chemin se transforme peu à peu en pavés de pierre, et autour d’elle, la forêt s’efface pour laisser place aux murs de Phantasmagoria. Des murs ternes, squelettes décharnés de bâtiments anciens, en apparence laissés à l’abandon, volets fermés, portes closes, lumières éteintes. L’unique élément stable de son environnement reste la brume qui continue de déposer son voile intangible sur le décor.

La jeune femme se dirige sans hâte le long de la grande avenue qu’elle suit depuis son entrée. Elle pourrait presque employer le terme de “flâner” si ce n’est la désagréable tension sur sa nuque qui traduit son effroi. L’image de ces rues lui est par trop familière : le souvenir de ses cauchemars s’impose en surimpression devant ses yeux. Elle connaît ces ombres, ce brouillard, le son presque étouffé de ses pas, ce froid surnaturel qui s’infiltre jusqu’à ses os… et elle pressent ce qui peut jaillir des flancs du village somnolent.

Il lui semble presque entendre la voix d’Adélaïde qui chuchote à ses oreilles, comme dans ses songes. Mais le silence l’enveloppe, un silence glacé et glaçant. Madeleine ose à peine laisser son souffle s’échapper de ses lèvres : il lui paraît tellement assourdissant. Tout comme le crissement de ses semelles sur la neige. Quelle créature pourrait-elle encore attirer ?

Et où aller ? Maintenant qu’elle est parvenue à Phantasmagoria, que faire ? Y rester ? Se loger ? Comment ? Devra-t-elle trouver un travail qui lui permette de vivre ici ? Partie sur un coup de tête, l’écrivaine n’a rien anticipé de ces questions. Voilà pourquoi elle erre, sans réel but. Son seul objectif était d’atteindre ce lieu légendaire, désormais elle ne sait plus dans quelle direction avancer.

La jeune femme relève la tête, tente de reprendre ses esprits et de s’orienter. Hasard, chance ou plan savamment orchestré par l’esprit qui habite cet endroit maudit, c’est le commissariat qui se dresse en face d’elle. Enfin, ce qui est annoncé comme le commissariat de police mais qui semble être un bâtiment dont on a improvisé la fonction. Un espoir. Un faux espoir ? Un leurre ? Peut-être. Mais elle n’a pas vraiment le choix.

Elle s’avance vers la porte dont les vitres sales ne laissent rien apercevoir de l’intérieur, et toque contre les carreaux.

« Hé ho ? Il y a quelqu’un ? » lance-t-elle.

L’écho de sa voix autour d’elle la fait frissonner.


( :   IMG : BGIMG Des échos de pas dans les rues A4t9
Ma fiche : Le début du cauchemar • : Mon inventaire : Dossier n°91 • : Mes chroniques : Attrape-Rêves ) :   ( : Je m'appelle : Madeleine Adélaïde Faure à : Lyon et j'ai : 34 ans. : Je réside : No Man's Land, Immeuble 7, n°202
Je suis : Arrivante.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 2144 points. : J'ai à mon compteur : 2 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2115 / 2005 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1000 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2113 / 1503 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2112 / 1502 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 500 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Voteur en herbe
Avoir voté 50 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Nous ne sommes pas seuls.
Avoir rencontré son 1er monstre.
Voteur aguerri
Avoir voté 100 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur endurci
Avoir voté 150 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Noces de coton
Être inscrit depuis 1 an sur le forum.

Sue Maryia
19.12.22 22:33

Sue Maryia

Sue Maryia
Survivante résolue & confinée



Meet me on the battlefield.

Sue porte sur elle :
♦ ceinture - matraque & menottes
♦ cuisse - pistolet 9mm (6 balles)
♦ cheville - dague de Sagigor
♦ gilet par balles
♦ mitaines de combat

Sue possède dans son sac (x9) - oublié au commissariat :
♦ sandwitch
♦ bouteille d'eau
♦ portable (appareil photo)
♦ lampe torche





Avril avait été un mois chargé cette année. En émotion, rebondissements et informations. Après le passage à vide qu'avait été l'année passée, Sue croulait désormais sous les indices et les histoires. La vague avait bien failli la submerger, mais elle avait pris une pause, un repos bien méritée. Elle s'était préparée, du mieux qu'elle le pouvait, pour repartir en première ligne. Elle était si proche, si proche de tout comprendre !

Il n'y avait plus qu'un endroit où elle devait se rendre, un endroit qu'on lui avait caché. Cette secte. Elle ignorait encore où elle se trouvait précisément et ce qui l'attendrait une fois là-bas, mais les éléments manquants devaient s'y trouver. C'était donc bien là qu'elle souhaitait aller mettre son nez. Du moins essayait-elle de s'en persuader.

Après ses rondes matinales, la jeune femme avait décidé que ce serait cet après-midi qu'elle s'enfoncerait dans les quelques rues qu'elle ne connaissait pas bien. Cet après-midi qu'elle mettrait un coup de pied dans la fourmilière. Cet après-midi qu'elle...

Merde.

En voulant vérifier l'heure sur son téléphone, Sue réalisa qu'elle n'avait pas son sac sur les épaules. La panique la gagna un instant : son smartphone était trop précieux pour tomber entre de mauvaises mains. Où l'avait-elle perdu ? En se rejouant son après-midi, elle se revit quitter le poste de police sans ses affaires, verrouiller la porte en se sentant si légère. Jusque là, elle avait mis cette sensation de liberté sur ses avancées prodigieuses, mais elle ne le devait qu'à sa carapace abandonnée sur une chaise de son bureau. Le lieutenant s'invectiva intérieurement.

Tu n'es qu'une idiote, Sue, une idiote doublée d'une imbécile !

Le sifflement du vent dans les interstices des vieux bâtiments semblait se moquer d'elle, lui aussi. Sue expira longuement son désarroi en contemplant le dédale des rues où l'avait un jour mené Nevroze, où elle n'avait depuis pas été plus loin que les ruines de la maison close. Elle pouvait encore renoncer à son sac -et son téléphone- pour s'enfoncer dans les rues sombres. Sa gorge lui parut soudainement très sèche. Et sa bouteille d'eau, comme le reste, l'attendait sagement au poste. Si elle décidait de continuer, elle prenait le risque de dépasser le couvre-feu. Et si elle trouvait quoi que ce soit sur place, elle n'aurait rien pour le photographier, elle n'aurait rien d'autre à ramener que ses souvenirs.

Pendant une longue minute, Sue resta immobile et silencieuse, la raison et la passion s'affrontant dans son esprit sous le regard amusé de sa peur, qui connaissait déjà l'issue du combat.

Sue tourna les talons et rentra au commissariat.

Son escapade en terra incognita attendrait un jour de plus. A moins que... Au coin de la rue de Mainstreet, alors qu'elle n'était plus qu'à quelques mètres du poste, Sue entendit quelqu'un -ou quelque chose- frapper contre des vitres. Elle ralentit sa progression, une main retirant la sécurité de son holster pour se refermer sur son pistolet. L'instant d'après, une voix résonna au loin :

« Hé ho ? Il y a quelqu’un ? »

Sue ferma les yeux, remerciant le ciel ou le hasard -peu lui importait- de n'avoir mis qu'une femme sur son chemin cette fois-ci. Sans doute pas quelqu'un du coin, se dit-elle en pressant le pas pour ne pas la louper. Sue ne chercha pas à se faire particulièrement discrète, mais attendit d'être presque à hauteur de la jeune femme pour parler, d'une voix bien moins forte que la sienne.

-Bonjour. Il n'y a personne à l'intérieur.

En plongeant une main dans la poche de son uniforme pour trouver les clefs du poste, elle désigna le mot accroché à la porte. Elle ne savait plus exactement quand elle l'avait écrit mais sur le papier froissé, on lisait encore les lettres noires qui informaient qu'il fallait passer le matin pour parler à un agent de police, ou laisser un mot sous la porte pour "prendre rendez-vous".

Sans rien ajouter, Sue dégaina son trousseau de clef et en fit jouer une dans la serrure. Le cliquetis rassurant de la porte résonna dans le silence, suivi du chuintement des gonds quand elle s'ouvrit sous l'impulsion de Sue. Cette dernière entra sans attendre et se détendit dès que l'odeur de poussière mêlée à de lointaines notes de rose printanière monta à son nez. Puis elle se tourna vers la jeune fille et lui accorda un sourire accueillant.

-Entrez, je vous en prie.

Sue attendit que l'inconnue soit entrée puis elle referma la porte, éloignant pour quelques instants les dangers de l'extérieur. Avoir quelqu'un au commissariat était assez étrange, cela faisait longtemps que cela n'était pas arrivé. Sue se sentit soudainement perdue : que convenait-il de faire ? Après un instant d'hésitation, elle prit place derrière le comptoir de l'accueil -bien grand mot pour désigner un vieux bureau où trainait un bloc-note attaqué par la moisissure, un stylo machouillé et quelques emballages de bonbons.

-Je suis le lieutenant Maryia. Que puis-je pour vous ?

Les mots sonnaient faux, issus d'une vie lointaine dont elle peinait à retrouver les lumières et les saveurs. Pourtant, elle les avait prononcé tant de fois par le passé, qu'elle avait l'impression de retrouver de vieux amis. Son regard gris se posa sur la jeune femme et enfin, elle sembla la voir vraiment.


( :   IMG : BGIMG Avatar 2
Ma fiche : Un cookie ? • : Mon inventaire : Un bonbon ?

• : Mes chroniques : Un Kitkat ? ) :   ( : Je m'appelle : Sue Maryia à : Phantasmagoria et j'ai : 27 ans. : Je réside : au 103, No Man's Land.
Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 4274 points. : J'ai à mon compteur : 7 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

Des échos de pas dans les rues 00000010 ) :   ( :   TENDANCE :: : Téméraire
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-211156 / 200156 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2113 / 1003 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-211109 / 150109 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-21119 / 15019 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2117 / 507 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Je ne suis pas un bleu.
Avoir récupéré son 1er salaire.
Le naufragé
Avoir participé à son premier Q.C.M
Quelle boucherie !
Avoir tué 5 ennemis.
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.
Nager en enfer.
Avoir posté 25 RP.

Madeleine Faure
03.01.23 22:46

Madeleine Faure

Madeleine Faure
Catastrophe et insouciance

A peine Madeleine a-t-elle lancé son appel qu’elle le regrette déjà. Le son de sa voix est bien trop fort, elle qui craignait que le bruit de ses pas n’attire une créature, à quoi joue-t-elle ? Mais l’espoir est un piège auquel on se laisse facilement attraper… Un espoir qui se heurte très vite au silence. Pas de réponse de l’autre côté de la porte. La jeune femme serre les dents, une nouvelle vague d’angoisse. Il va falloir qu’elle apprenne à s’y faire.

Soudain, des mots dans son dos la font sursauter, pourtant prononcés bien plus prudemment qu’elle ne l’a fait. Elle se retourne brusquement, le cœur battant. Ce n’est pas la pâle apparition aux cheveux noirs qu’elle a rencontrée dans la forêt. Non. La femme derrière elle est bien moins envoûtante et bien plus… tangible. Vêtue d’un uniforme de la police, le regard cerné de noir dans lequel persiste une étincelle de détermination, elle lui désigne le papier froissé accroché contre la vitre.

Madeleine secoue la tête. Comment a-t-elle pu louper ça ? La peur. L’empressement. La perspective de rencontrer quelqu’un, une vraie personne, qui puisse l’aider dans sa quête. Maintenant que c’est le cas, elle ne sait plus comment réagir, comme si l’angoisse paralysait ses membres, sa mâchoire.

« Je… je suis désolée,
balbutie-t-elle. C’est idiot, je… »

Elle est incapable de trouver les mots, encore sous le choc de son arrivée. L’irruption d’une figure humaine dans ces rues fantomatiques la déstabilise : ce n’est jamais arrivé dans ses rêves.

Laissant le silence s’éterniser entre elles sans pouvoir le briser, elle suit la policière à l’intérieur. Le sourire accueillant de cette dernière semble sincère et Madeleine relâche ses épaules tendues. Un visage amical… La poussière la prend à la gorge, mais cette senteur a quelque chose de rassurant : elle indique que quatre murs les entourent. Les protègent ?

Avançant lentement, l’écrivaine pose sa valise à ses pieds pendant que l’autre s’installe derrière un bureau. Ses mains nerveuses jouent avec la sangle de sa sacoche. Elle a mille questions à poser mais sait qu’elle ne doit pas se précipiter si elle veut avoir des réponses : cela lui a déjà joué des tours. Après tout, elle est ici pour rassembler des informations pour son prochain roman, non ?

N’oublie pas, mon enfant…
lui murmure la voix d’Adélaïde.

Madeleine l’ignore.

« Enchantée, Lieutenant Maryia. Madeleine Faure, je viens d’arriver en ville, et… »

Elle tente de contrôler sa voix mais un léger tremblement subsiste. Elle sent ses jambes faiblir sous elle, le contre-coup des émotions qui se libèrent avec le sentiment de sécurité. D’un geste vif, elle saisit le dossier d’une chaise et s’y appuie, le visage pâle, le coeur au bord des lèvres. Les images défilent sur sa rétine et les mots dans sa bouche.

«Les… Les chiens… Cette femme… La forêt… »

Ses pupilles s’agrandissent sous l’effet de la terreur et elle porte la main à son front.


( :   IMG : BGIMG Des échos de pas dans les rues A4t9
Ma fiche : Le début du cauchemar • : Mon inventaire : Dossier n°91 • : Mes chroniques : Attrape-Rêves ) :   ( : Je m'appelle : Madeleine Adélaïde Faure à : Lyon et j'ai : 34 ans. : Je réside : No Man's Land, Immeuble 7, n°202
Je suis : Arrivante.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 2144 points. : J'ai à mon compteur : 2 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2115 / 2005 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1000 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2113 / 1503 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2112 / 1502 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 500 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Voteur en herbe
Avoir voté 50 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Nous ne sommes pas seuls.
Avoir rencontré son 1er monstre.
Voteur aguerri
Avoir voté 100 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur endurci
Avoir voté 150 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Noces de coton
Être inscrit depuis 1 an sur le forum.

Sue Maryia
05.01.23 13:08

Sue Maryia

Sue Maryia
Survivante résolue & confinée



Meet me on the battlefield.
Sue acquiesça doucement lorsque Madeleine lui annonça qu'elle venait d'arriver. Cette dernière l'ignorait sans doute, mais cela se voyait comme le nez au milieu de la figure. Les gens d'ici ne cherchaient pas, ils se cachaient ou trouvaient d'autres moyens d'oublier où ils étaient.

Mais soudain la voix de la nouvelle venue se brisa, comme prise d'un vertige, elle s'agrippa à une chaise et pâlit à vue d'oeil. Le coeur de Sue se serra, blessé et triste d'assister à ce sombre spectacle qu'il connaissait si bien. Madeleine n'avait pas réussi à la trouver avant les ennuis, elle avait du affronter seule ses premiers cauchemars. Sue en était désolée, bien que son visage se ferma, la protégeant de la culpabilité de ne pouvoir aider tout le monde.

Sans attendre, elle contourna le bureau et tira la chaise pour aider Madeleine à s'y asseoir.

-Oui, les chiens sont terribles. Ils errent un peu partout en ville mais si vous êtes suffisamment vigilante, vous les entendrez d'assez loin pour les éviter. Sinon... Visez la tête.

On avait connu meilleures paroles d'encouragement. Sue s'en rendit compte en prononçant ses conseils, se morigénant intérieurement pour son manque de tact. Mais tout ceci lui était tellement familier qu'elle ne savait pas quoi dire d'autre. Il n'y avait de toute façon pas grand chose de rassurant à dire. Pas de véritable endroit sûr, pas de véritable alliés à trouver et aucune échappatoire. Et Sue était devenue bien trop prudente pour partager l'espoir qui la faisait tenir avec la première venue, aussi innocente pouvait-elle sembler.
Enfin, à la réflexion, il y avait bien quelque chose qui pourrait aider Madeleine à se rasséréner :

-N'ayez crainte, aucun hab- monstre n'est jamais entré dans ce commissariat. Vous êtes en sécurité pour le moment.

Le lieutenant ponctua sa phrase d'un sourire rassurant. Elle-même semblait plutôt sereine et détendue, malgré la douleur dansant dans le gris de ses yeux et la balafre qui courait le long de sa mâchoire, témoins des horreurs du village. Patiemment, elle attendit que la nouvelle venue retrouve ses esprits avant de poursuivre d'un ton calme.

-Si vous êtes arrivée par la forêt, vous devez être fatiguée. La marche est longue jusqu'ici. Je peux vous offrir un café dans mon bureau, et il doit me rester de quoi grignoter, si vous voulez.

Elle laissa quelques instants de réflexion à la jeune femme puis reprit la parole pour conclure :

-Ce sera plus confortable pour que vous me racontiez ce qui vous amène et ce qui s'est passé.



( :   IMG : BGIMG Avatar 2
Ma fiche : Un cookie ? • : Mon inventaire : Un bonbon ?

• : Mes chroniques : Un Kitkat ? ) :   ( : Je m'appelle : Sue Maryia à : Phantasmagoria et j'ai : 27 ans. : Je réside : au 103, No Man's Land.
Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 4274 points. : J'ai à mon compteur : 7 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

Des échos de pas dans les rues 00000010 ) :   ( :   TENDANCE :: : Téméraire
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-211156 / 200156 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2113 / 1003 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-211109 / 150109 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-21119 / 15019 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2117 / 507 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Je ne suis pas un bleu.
Avoir récupéré son 1er salaire.
Le naufragé
Avoir participé à son premier Q.C.M
Quelle boucherie !
Avoir tué 5 ennemis.
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.
Nager en enfer.
Avoir posté 25 RP.

Madeleine Faure
08.01.23 10:24

Madeleine Faure

Madeleine Faure
Catastrophe et insouciance

Madeleine ferme brièvement les yeux. Elle sent la chair de poule transpercer sa peau de milliers d’aiguilles glacées. C’est à peine si elle s’aperçoit de la sollicitude du lieutenant et lorsqu’elle ouvre à nouveau les yeux, elle est assise, une sueur froide recouvrant ses tempes et sa nuque. Elle voudrait parler, remercier cette femme qui ne pose aucune question mais se contente d’affirmations, celles de quelqu’un qui a l’habitude, qui en a vu d’autres.

La jeune femme ne peut pas parler, elle écoute seulement, et décèle dans la voix de son interlocutrice un calme qu’elle interprète comme de la lassitude. La simple mention de ces bêtes en décomposition suffit à serrer la gorge et la poitrine de l’écrivaine mais son hôte ne semble absolument pas affectée par l’évocation de ces monstres. Est-elle ici depuis trop longtemps ? Ou bien fait-elle confiance aux murs qui les entourent, le commissariat, qu’elle décrit comme un abri où elles sont en sécurité ?

Madeleine relève le visage et répond faiblement au sourire du lieutenant. C’est à cet instant seulement que la cicatrice sur sa mâchoire lui saute aux yeux. Une brûlure qui suit l’os de sa mandibule et déforme la peau d’un lacis rosé… Quelle histoire se dissimule derrière ce canvas ? Les traits d’un personnage se forment dans l’esprit de l’autrice. Une femme prisonnière depuis trop longtemps d’une ville fantôme dévorant les âmes de ceux qui osent s’y aventurer… Une résistante, une combattante qui se débat contre les monstres qui hantent les rues, et qui gravent dans sa chair à chaque affrontement le souvenir de leurs rencontres… Elle secoue la tête. Plus tard, il faut qu’elle garde ces idées pour plus tard.

« Je suis épuisée, en effet, répond-elle finalement, l’esprit un peu plus clair. A bout de nerfs serait plus exact.. Un café chaud serait vraiment formidable merci. »

Cela fait longtemps que la faim ne lui tord plus les entrailles, son estomac est trop habitué au jeûne et à son hygiène de vie déplorable. Mais Madeleine a besoin du lien humain que lui offre le lieutenant Maryia, comme un assoiffé dans le désert, aussi complète-t-elle sa réponse d’un petit mensonge :

« Et je ne suis pas contre quelque chose à manger, j’ai la tête qui tourne… »

Elle se lève avec précaution, teste la solidité de ses appuis, avant d’acquiescer, prête à suivre son hôte dans son bureau.


( :   IMG : BGIMG Des échos de pas dans les rues A4t9
Ma fiche : Le début du cauchemar • : Mon inventaire : Dossier n°91 • : Mes chroniques : Attrape-Rêves ) :   ( : Je m'appelle : Madeleine Adélaïde Faure à : Lyon et j'ai : 34 ans. : Je réside : No Man's Land, Immeuble 7, n°202
Je suis : Arrivante.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 2144 points. : J'ai à mon compteur : 2 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2115 / 2005 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1000 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2113 / 1503 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2112 / 1502 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 500 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Voteur en herbe
Avoir voté 50 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Nous ne sommes pas seuls.
Avoir rencontré son 1er monstre.
Voteur aguerri
Avoir voté 100 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur endurci
Avoir voté 150 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Noces de coton
Être inscrit depuis 1 an sur le forum.

Sue Maryia
12.01.23 14:53

Sue Maryia

Sue Maryia
Survivante résolue & confinée



Meet me on the battlefield.
La jeune femme que Sue avait devant elle semblait prête à disparaître sur la chaise. Son teint pâlissait à vue d'oeil et ses paroles, comme celle des mourants, faiblissaient un peu plus à chaque phrase. Madeleine souffrait, comme tout le monde ici, mais si profondément que Sue se demanda un instant si elle appartenait aux vivants ou aux souvenirs.

Les fantômes de la ville lui étaient apparu trop souvent, trop vivants aussi, pour ne pas la faire douter. Ils venaient toujours du néant, apparaissant à la périphérie de son champ de vision, comme s'ils poursuivaient naturellement le cours de leur existence et souhaitaient partager leur douleur et leur histoire. Comme Madeleine, qu'elle avait entendu avant de voir, et dont elle se demandait si elle allait se déliter et de retourner à l'oubli dès qu'elle lui aurait délivré son message. Dès qu'elle aurait appaisé sa peur et sa douleur...

Sue dut faire un effort pour se sortir cette idée de la tête et se persuader que la jeune femme partageait bien son monde. Il lui fallut observer sa valise, bien trop moderne, ses vêtements citadins, et se rappeler de ce qu'elle avait dit : "je viens d'arriver en ville" pour justifier ses comportements. Non, Madeleine n'était pas un fantôme. Pourtant, elle risquait de jouer le même rôle qu'eux dans la vie de Sue : tous finissaient par disparaître et la laisser seule. Ce constat lui glaça le sang.

Entre vivants et morts, il n'y a ici aucune différence, songea-t-elle.

Son regard se posa sur Madeleine et elle s'en voulut d'avoir des pensées aussi fatalistes. Elle n'avait pas le droit d'abandonner. Pour tous ceux qu'elle pouvait encore aider et pour elle-même. Comme une promesse, elle posa doucement sa main sur l'épaule de son interlocutrice, juste de quoi sentir la texture de son manteau sous la pulpe de ses doigts et lui témoigner un peu de compassion.

-Je comprends. Ne vous en faites pas, on va tâcher d'arranger ça. Venez.

Ponctuant son invitation d'un geste de tête vers le fond du hall, Sue fit quelques pas vers le couloir qui faisait l'angle avec le mur derrière l'accueil. Quand elle se retourna pour voir si Madeleine s'en sortait avec ses affaires, leur regard se croisèrent et elle lui sourit à nouveau, d'un air désolé dans lequel brillait malgré tout une lueur d'espoir.

Le poste de police n'était pas très grand, hormis le hall d'entrée conçu pour accueillir un peu de monde. Au-delà, il n'y avait que deux couloirs, celui qui menait vers les quelques cellules et salles d'interrogatoires complètement abdonnées ; et celui qu'elles empruntaient désormais, bardés de quelques portes marquant les bureaux des anciens officiers. Au mur, la différence de coloration à certains endroits laissaient deviner qu'il y avait eu un temps des plaques accrochées avec le nom des agents, mais il n'en restait pas une en place. Tous les bureaux étaient désormais anonymes. Tous sauf un, qui semblait d'ailleurs un peu plus grand, où l'on pouvait encore lire un nom : Sebastian ANKIL sur la plaque trop neuve pour le bois défraichi de la porte. Le bureau des anciens commissaires.

Sue n'y prêta aucune attention, il n'y avait pas plus de commissaire que d'autres policiers derrière cette porte. Lorsque Sebastian avait arrêté de venir, Sue n'avait pas voulu retirer sa plaque, espérant qu'il finirait par revenir, puis le temps avait passé et elle avait cessé d'espérer. Alors elle s'était dit qu'elle enlèverait la plaque quand on nommerait un nouveau commissaire, mais on ne lui avait plus envoyé personne et elle avait fini par oublier la présence de la plaque.

Sue s'arrêta un peu plus loin à gauche, quasiment au milieu du couloir, devant un bureau semblable à tous les autres : une vieille porte en bois à la peinture écaillée qui s'ouvrait vers l'intérieur et donnait sur une petite pièce plongée dans une semi pénombre.
Une grande fenêtre décorait pourtant le mur du fond mais le store poussiéreux était à moitié baissé, donnant l'impression de l'extérieur que la pièce était aussi abandonnée que les autres. Les murs tapissés d'étagères métalliques pleines de vieux dossiers et boîtes en carton aux couleurs passées achevaient de donner à l'endroit un aspect de petite capsule figée dans le temps.

Sue s'effaça pour laisser entrer la nouvelle venue et lui désigna une chaise face au bureau et à la fenêtre.

-Je vous en prie, installez-vous.

L'odeur de rose qui se devinait dans le hall était beaucoup plus présente ici sans être désagréable, comme une légère brise printannière réfugiée là, loin du froid mordant du village. Elle se mêlait à l'odeur des vieilles feuilles de papier et du café pour créer contre toute attente une atmosphère douillette et rassurante.

Quand on regardait au-delà du mobilier standard et à moitié bancal, il n'y avait rien d'impersonnel ici : sur le fauteuil de bureau traînait le sac à dos ouvert de Sue, sur les casiers du fond, on avait installé un coin café avec un bout de tissus posé comme une nappe, quelques tasses retournées et un thermos volant la vedette à une machine à café débranchée. Juste à côté, une bonbonnière contenait du sucre en morceaux et une autre un fond de bonbons acidulés. Quelques emballages éventrés traînaient encore sur le bureau, au milieu d'une multitude de feuilles en désordre, de photographies jaunies et de dossiers divers. Un sacré bazar qui couvrait jusqu'au clavier d'un vieil ordinateur.

Sue s'empressa de rassembler le tout en piles grossières pour dégager de la place à Madeleine avant de s'asseoir face à elle, dans le fauteuil.

-Merde, laissa-t-elle échapper quand un craquement de plastique répondit à son geste.

Elle extirpa son sac à dos du siège avant de s'y asseoir complètement, le posant sur ses genoux pour fouiller dedans. Elle commença par tirer une bouteille d'eau un peu déformée mais intacte, puis une boîte transparente qu'elle ouvrit et posa devant Madeleine.

-Voilà pour les sandwichs. Prenez ce qui vous fait plaisir, j'ai déjà manger.

Le sac rejoignit rapidement le sol, au coin du bureau pour lui permettre de faire rouler sa chaise jusqu'à la fenêtre, où elle attrapa deux tasses et la thermos avant de se tourner vers Madeleine.

-Du sucre ? demanda-t-elle avec entrain.

Comme toujours, elle redevenait davantage elle-même dans le confort de son fief.



( :   IMG : BGIMG Avatar 2
Ma fiche : Un cookie ? • : Mon inventaire : Un bonbon ?

• : Mes chroniques : Un Kitkat ? ) :   ( : Je m'appelle : Sue Maryia à : Phantasmagoria et j'ai : 27 ans. : Je réside : au 103, No Man's Land.
Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 4274 points. : J'ai à mon compteur : 7 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

Des échos de pas dans les rues 00000010 ) :   ( :   TENDANCE :: : Téméraire
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-211156 / 200156 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2113 / 1003 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-211109 / 150109 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-21119 / 15019 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2117 / 507 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Je ne suis pas un bleu.
Avoir récupéré son 1er salaire.
Le naufragé
Avoir participé à son premier Q.C.M
Quelle boucherie !
Avoir tué 5 ennemis.
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.
Nager en enfer.
Avoir posté 25 RP.

Nost'
05.02.23 12:43

Nost'

Nost'
Fate down well things
and defeat them


18 mai xx12, rue et dédale de Main Street ▬

À l'extérieur, alors que le ciel se faisait davantage plus blanc et que le vent se levait, témoignant d'un brouillard à venir, ou bien de quelques flocons de neige, rien ne semblait vouloir vivre. Pas l'ombre d'un chat, pas l'ombre d'un monstre. Le silence était maître des lieux et la solitude, son acolyte. Un calme inhabituel pour qui savait quelles horreurs pouvaient se tapir dans l'ombre, attendant le bon moment pour surgir et dévorer leurs proies. Fantôme était son nom, et fantôme il était bien, depuis que les Sœurs avaient pris en main la sécurité de la ville, armée jusqu'aux dents de mitraillettes et autres fusils à pompe. Mais était-ce bien là la seule raison ?

C'est dans ce calme, pour le moins inhabituel, qu'une silhouette accoutrée d'une ample cape, visage dissimulé sous une large capuche, apparue. Quelques mèches de cheveux d'un blond presque blanc dépassaient de la capuche et batifolaient avec les courants d'air.
Elle avançait avec précaution, mais sans pour autant traîner, si proche des murs que le tissu se prenait dans les pierres, perdant quelques fils. Une main posée sur une arme à feu dont le canon dépassait à peine de l'ouverture, mais dont l'éclat ressortait pour qui avait l’œil et savait regarder. Elle passa devant la petite fenêtre du bureau de l'agent Sue Maryia recouverte de poussière, de suie, et d'autres substances visqueuses, telle une ombre furtive, masquant, l'espace d'une seconde, la luminosité extérieure.


( :   IMG : BGIMG • : • : ) :   ( : et j'ai : 0 ans. : Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 542 points. : J'ai à mon compteur : 0 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 2000 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1000 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1500 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1500 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 500 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.

Madeleine Faure
12.02.23 13:41

Madeleine Faure

Madeleine Faure
Catastrophe et insouciance

Le manteau de Madeleine est épais, c’est à peine si elle sent la pression des doigts de Sue sur son épaule, et pourtant ce simple contact si discret la touche profondément. L’attitude de celle qui l’accueille paraît si décalée, si absurde dans ce décor glacé ; y a-t-il vraiment une place pour la compassion ici ? Madeleine croise le regard de la policière lorsqu’elle se tourne à nouveau vers elle et elle lui sourit en retour. Oui, la compassion, c’est le sentiment qu’elle y lit, mêlé à tellement d’autres dans ce regard si expressif. Quelque chose lui dit qu’elle n’aurait pas pu faire meilleure rencontre en arrivant à Phantasmagoria.La jeune femme saisit sa valise et prend la suite du lieutenant.

Les couloirs du commissariat sont vides et poussiéreux, mais les absences disent parfois plus que les présences. Le long des murs qui les entourent, Madeleine lit dans les anciennes traces des plaques maintenant disparues la lente désertion de ceux qui occupaient les lieux, l’abandon progressif et résigné du dernier bastion de la raison face à la folie ambiante, nom après nom, visage après visage. Le lieutenant Maryia a-t-elle vu chacun de ses collègues s’enfuir, claquer la porte, la laissant seule dans les ruines de ce qui avait été leur monde ? Le regard de l’écrivaine accroche quelques lettres inscrites sur une porte ouvrant sur une pièce plongée dans l’obscurité, et tente d’en graver le souvenir dans sa mémoire.

Sebastian Ankil… Est-il parti récemment ? Son nom a-t-il une signification particulière pour Sue, puisqu’elle l’a laissé en place ?


Lorsque Madeleine entre dans le bureau du lieutenant Maryia, chaque objet lui murmure cette solitude et cette habitude de l'abandon. Il est évident que Sue travaille seule, tous les dossiers du commissariat paraissent rassemblés dans cette pièce. L'écrivaine connaît bien cette senteur ancienne des archives à l'encre délavée. Combien d'histoires ainsi empilées ? Aura-t-elle assez de temps pour les découvrir, la responsable des lieux la laissera-t-elle faire ? A l'odeur du papier se mêle un parfait floral qu'elle n'identifie pas tout à fait, et puis celui du café qui détourne son attention des étagères pour la ramener à la sensation glacée au bout de ses doigts, dans son dos, dans son ventre.

Elle s'avance pour s'asseoir comme le lui propose son hôte, et elle a malgré son état un petit sourire lorsque Sue ordonne à la hâte le contenu de son bureau. Elle hésite entre lui dire qu'elle comprend et que son propre bureau n'est pas dans un meilleur état, ou bien lui avouer qu'elle non plus ne se risquerait pas à abîmer de précieuses recherches en laissant quelqu'un boire ou manger à proximité. Elle se tait. Elle ne sait pas si ses remarques seraient les bienvenues. Elle note enfin les emballages de bonbons, et le pot dont ils proviennent : chacun sa drogue. Celle-ci est sans doute plus saine que la sienne.

Occupée à observer le décor qui l'entoure, Madeleine n'a pas le temps de remarquer le sac à dos du lieutenant sur le siège et donc de la prévenir. Le craquement du plastique écrasé la fait sursauter et tourner brusquement le visage vers la source du son. Une longue expiration s'échappe de ses lèvres tandis qu'elle essaye de calmer son pouls qui s'est emballé.

Ce n’est rien, tu es en sécurité. En sécurité.

« Je ne sais pas comment vous remercier… Vous êtes sûre que vous ne voulez pas m’accompagner ? » demande-t-elle en désignant le contenu de la boîte.

Elle a l’impression de lui voler quelque chose, d’autant plus qu’elle sait pertinemment qu’elle n’a pas faim. Soudain, elle se sent bien plus coupable de jouer ce petit jeu social avec Sue, qui est sincère et démontre une grande générosité. Malgré tout, Madeleine prend un sandwich et le pose devant elle, en attendant sa tasse de café.

« Un peu de sucre, oui, s’il vous plaît. » répond-elle avec un léger sourire à l’enthousiasme de la policière.

Au contact du lieutenant Maryia, il semble à Madeleine qu’une partie enfouie de sa personnalité refait jour. Cela fait longtemps qu’elle n’a pas eu une vraie conversation avec quelqu’un, elle s’est coupée de tous ses anciens amis pour mieux se plonger dans l’écriture. Retrouver cet aspect d’elle-même, plus extravertie, plus bavarde, dans cet endroit où les âmes semblent si rares, où la solitude semble régner en maître… Quelle ironie. Mais ce n’est pas seulement elle-même. Un peu de chaleur humaine fait fondre la gangue de glace de la méfiance, de la peur, et Sue devient de plus en plus expressive au fil de leur échange.

Les mains autour de sa tasse, Madeleine sent la chaleur infuser au travers de sa peau, mais ses os sont toujours gelés. Elle souffle sur la boisson et la vapeur lui couvre le visage, lui faisant fermer les yeux. Elle a oublié cette sensation si réconfortante… Elle découpe à la main un morceau de sandwich et le porte à sa bouche. Cela fait si longtemps, elle ne sait plus comment penser à ce qu’elle mange. Elle mâche, lentement. Avale. Prend une gorgée de café. Et, pour la première fois depuis des années, elle se concentre sur le goût.

Des souvenirs lui reviennent, les pique-niques sur les quais de Saône avec ses parents, les cafés en terrasse place du Gros Caillou avec ses copines de la fac… Tout cela est si loin.

Un battement de paupières et les souvenirs se sont enfuis. Madeleine relève les yeux vers Sue.

« Vous n’avez pas l’air d’être très nombreux ici, glisse-t-elle avec un regard vers les dossiers accumulés, vous travaillez seule ? »

Puis elle secoue la tête. Fichue curiosité, voilà que pour remercier son hôte, elle devient indiscrète.

« Pardon, je n’ai même pas encore répondu à vos questions, et je suis déjà en plein interrogatoire… Je suis venue ici en quête d’inspiration. Je suis écrivaine, et je pensais que ce village serait un bon sujet de roman. Je ne m’attendais pas à ce que les histoires qu’on raconte sur lui soient si… réelles. »

Menteuse. Tu es venue parce que chacun de tes rêves hurlait ce nom. Parce que tu savais au fond de toi que tout était vrai. La voix d’Adélaïde. Les rues grises et la neige. Les cauchemars et les monstres.

Comme en écho de ses pensées, une ombre passe brièvement entre les lattes du store mi-clos derrière Sue. Les pupilles de Madeleine se dilatent, ses doigts se contractent sur la tasse et un peu de café se renverse sur ses genoux.

« Qu’est-ce que c’est ?! » demande-t-elle fiévreusement.


( :   IMG : BGIMG Des échos de pas dans les rues A4t9
Ma fiche : Le début du cauchemar • : Mon inventaire : Dossier n°91 • : Mes chroniques : Attrape-Rêves ) :   ( : Je m'appelle : Madeleine Adélaïde Faure à : Lyon et j'ai : 34 ans. : Je réside : No Man's Land, Immeuble 7, n°202
Je suis : Arrivante.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 2144 points. : J'ai à mon compteur : 2 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2115 / 2005 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1000 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2113 / 1503 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2112 / 1502 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 500 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Voteur en herbe
Avoir voté 50 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Nous ne sommes pas seuls.
Avoir rencontré son 1er monstre.
Voteur aguerri
Avoir voté 100 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur endurci
Avoir voté 150 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Noces de coton
Être inscrit depuis 1 an sur le forum.

Sue Maryia
18.06.23 18:36

Sue Maryia

Sue Maryia
Survivante résolue & confinée



Meet me on the battlefield.
« Un peu de sucre, oui, s’il vous plaît. »

Sue acquiesça avec un sourire, heureuse que la jeune femme commence à prendre ses aises. Elle plongea la main dans un bocal et en quelques gestes habiles, récupéra deux morceaux de sucre entre ses doigts. Avec ça, elle espérait que Madeleine se sentirait un peu mieux, un peu plus à l'aise. C'était peu de choses, mais tout ce qu'elle pouvait lui apporter pour le moment. Ainsi qu'une oreille attentive et un peu de compassion. Rien, en somme, pour le commun des mortels, mais un cadeau précieux à Phantasmagoria. Madeleine ne pouvait pas encore se figurer à quel point, mais elle apprendrait et quand le désespoir menacerait de la cueillir, dans une semaine ou dans un mois, Sue espérait que l'écrivaine se souviendrait de cet instant et qu'elle viendrait la revoir.

Si peu de monde était revenu lui demander de l'aide après leur première rencontre...

A l'un, elle avait offert une arme, à l'autre sa protection, parfois rien de plus qu'un sourire ou une lumière dans la nuit, parfois encore pas loin de sa vie. Mais personne n'était revenu, tous avaient été englouti par le village et ses monstres. Quand les volets se claquaient sur son passage, elle imaginait que c'était l'un d'eux, terrorisé mais bien vivant qui se cachait, à l'abri du monde.

En poussant un peu plus le paquet de sandwichs vers Madeleine, elle se demanda s'il en serait de même avec elle.

« Vous n’avez pas l’air d’être très nombreux ici, vous travaillez seule ? »

La question la fit sourire tristement. Ses yeux gris scintillèrent d'une lueur aussi mélancolique qu'une pleine lune. Elle soupira en haussant les épaules et se renfonça dans son fauteuil, son regard quittant Madeleine pour traîner vaguement sur le bureau et les piles de dossiers en désordre qu'il contenait.

-J'en ai bien peur, répondit-elle faiblement, ne revenant à sa vis-à-vis que lorsque cette dernière balaya la conversation pour revenir à son histoire, ajoutant un léger : Ce n'est rien, avant de l'écouter.

Sue ne l'interrompit guère mais elle fronça les sourcils un peu plus à chaque seconde, se demandant où Madeleine avait entendu parler de Phantasmagoria et quelles histoires on racontait sur le village, à l'extérieur. C'était la première fois qu'elle entendait dire que l'on connaissait le village avant d'y venir.
Bien sûr, il y avait eu Celian Werger, mais il avait trouvé mention de Phantasmagoria dans les affaires de sa petite sœur disparue, ce n'était donc pas la même affaire. Et comme elle n'avait plus jamais revu ni l'un, ni l'autre, Sue n'avait pas pu en apprendre plus...

Elle s'apprêtait à s'enquérir plus en détails de l'histoire de Madeleine quand une ombre passa derrière la fenêtre, terrorisant cette dernière. Sue lui intima immédiatement d'un geste de la main de ne pas faire de bruit. Son expression avait radicalement changé, devenant aussi dure et froide que l'acier. Elle avait retiré la sécurité de son holster par réflexe, sa main tirant doucement son arme de service tandis qu'elle se levait à pas de velours pour écarter deux pales de rideaux, à un endroit où il serait difficile d'en remarquer le mouvement de l'extérieur.

A l'extérieur, elle distingua à peine le canon d'une arme à feu et une mèche blonde voler au vent de sous le capuchon que portait la personne. L'arme qu'elle portait ne semblait pas être un petit calibre, et très peu de monde, en dehors des ecclésiastes savaient comment se procurer ce genre de chose. A sa connaissance, il n'y avait même qu'une seule personne pouvant posséder de telles armes militaires : Jennifer Sleamson.

Cela faisait un moment que Sue ne lui avait pas rendu visite à sa boutique et elle ne l'avait jamais vu en dehors. Que faisait-elle donc à déambuler ainsi en ville ? Quelque chose de grave s'était peut-être produit. Sue voulait en avoir le cœur net. Elle quitta rapidement son poste d'observation et arma son revolver en gagnant la porte de son bureau d'un pas rapide. Si elle voulait intercepter Sleamson -et s'assurer qu'il s'agissait bien d'elle, il ne fallait pas traîner. Mais juste avant de sortir, elle se raidit et fit volte-face, offrant un bref sourire à Madeleine.

-Je vais voir de quoi il s'agit. Restez ici, vous êtes en sécurité.

Elle prononça cette dernière phrase en sachant pertinemment qu'elle ne pouvait forcer l'écrivaine à rester à l'intérieur si la curiosité qui l'avait poussé à venir à Phantasmagoria surpassait sa peur. Elle ne s'attarda pas pour voir ce que choisissait de faire la jeune femme et se mit à courir dans les couloirs pour gagner le hall du commissariat, ouvrir la porte à la volée et chercher du regard, à droite, à gauche, la silhouette armée.


( :   IMG : BGIMG Avatar 2
Ma fiche : Un cookie ? • : Mon inventaire : Un bonbon ?

• : Mes chroniques : Un Kitkat ? ) :   ( : Je m'appelle : Sue Maryia à : Phantasmagoria et j'ai : 27 ans. : Je réside : au 103, No Man's Land.
Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 4274 points. : J'ai à mon compteur : 7 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

Des échos de pas dans les rues 00000010 ) :   ( :   TENDANCE :: : Téméraire
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-211156 / 200156 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2113 / 1003 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-211109 / 150109 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-21119 / 15019 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2117 / 507 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Je ne suis pas un bleu.
Avoir récupéré son 1er salaire.
Le naufragé
Avoir participé à son premier Q.C.M
Quelle boucherie !
Avoir tué 5 ennemis.
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.
Nager en enfer.
Avoir posté 25 RP.

Nost'
19.06.23 21:47

Nost'

Nost'
Fate down well things
and defeat them



« Le hasard défait bien des choses. »

Dernière maison de Main Street ▬

Le temps que Sue traverse le couloir, la silhouette avait avancé jusque arriver au coin de la rue, d'une démarche fluide mais hâtive. Et lorsque la porte grinça, témoignant que quelqu'un sortait dans la rue, la silhouette prit son envol. Elle se mit à courir, laissant derrière elle des traces de pas caractéristiques de semelles crantées. Avant de disparaître définitivement de tout champ de vision, la jeune femme se retourna, si furtivement que Sue aurait pu la manquer.

Elle a le visage creusé par les ennuis, mais un sourire apaisé sur les lèvres. Des yeux d'un bleu océan devant lesquels se débattent quelques mèches folles d'une blondeur livide, des piercings sur le visage et un regard insolent. Son regard est doux, bienveillant.
Elle disparaît, aussi vite qu'elle est apparue, derrière le recoin de la dernière maison. Malgré tout, ses pas sont encore là, dessinant sur le sol un chemin tout tracé qui mène droit vers l'orée de la forêt.


( :   IMG : BGIMG • : • : ) :   ( : et j'ai : 0 ans. : Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 542 points. : J'ai à mon compteur : 0 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 2000 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1000 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1500 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1500 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 500 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.

Madeleine Faure
02.07.23 20:13

Madeleine Faure

Madeleine Faure
Catastrophe et insouciance

Au fil de leurs échanges, le personnage de Sue Maryia s’étoffe, et Madeleine peut en apercevoir de multiples facettes. Toujours cette prévenance, cette bienveillance, lorsque le lieutenant lui offre un peu de sucre pour accompagner son café ou qu’elle pousse la boîte de nourriture vers la nouvelle arrivante. Mais aussi, lorsque la question intrusive de l’écrivaine touche à un sujet sensible, sa profonde solitude et les pertes qu’elle a subies par le passé, la mélancolie qui se peint sur son visage et teinte probablement d’un bleu doux sa vision et ses sentiments. Madeleine aurait voulu investiguer, laisser le temps à la discussion, mais l’angoisse toujours tapie au fond de son ventre la pousse à multiplier les mots, les phrases, les explications. Ils se bousculent et l’empêchent d’écouter, et puis…

Et puis c’est un autre aspect de la personnalité du lieutenant Maryia qui se dessine sous ses yeux. Face à la menace, le regard de la policière se durcit soudain. Ses gestes se font froids, mécaniques, calculés pour affronter le danger. Consciemment ou non, elle intime des ordres silencieux à Madeleine, des gestes appuyés qui ne souffrent aucune protestation. D’ailleurs, il ne vient pas à l’idée de la rousse de poser des questions : l’événement comme l’attitude de son hôte l’effraient trop. Ses yeux emplis de peur se figent sur l’arme que Sue vient de sortir de son holster, ils suivent le mouvement des doigts qui retirent la sécurité. Les secondes s’étirent, interminables, tandis que le lieutenant observe au dehors.

Madeleine ne songe même pas à bouger ; la peur est bien plus forte que la curiosité lorsque celle qui l’a recueillie pour quelques instants sort de son bureau avec un sourire qui ne rassure pas du tout la jeune femme. Figée sur sa chaise, elle écoute les pas de Sue Maryia qui s’éloigne. Elle ferme les paupières, joint les mains comme pour prier mais ses lèvres et ses pensées ne forment aucun mot. L’angoisse lui tord l’estomac. Elle n’entend plus rien, le lieutenant est trop loin.

Soudain, une idée terrifiante s’impose à elle. Et si l’apparition bienveillante disparaissait dans la brume ? Si elle la laissait seule face au danger ? Si cette ville maudite l’avait piégée avec une lueur d’espoir pour mieux en détruire la moindre étincelle ?

Elle ouvre les yeux brutalement, et se relève, puis marche d’un pas mal assuré vers la porte du bureau. Elle jette un oeil dans le couloir, et lance d’une voix tremblante :

« Tout… tout va bien ? »


( :   IMG : BGIMG Des échos de pas dans les rues A4t9
Ma fiche : Le début du cauchemar • : Mon inventaire : Dossier n°91 • : Mes chroniques : Attrape-Rêves ) :   ( : Je m'appelle : Madeleine Adélaïde Faure à : Lyon et j'ai : 34 ans. : Je réside : No Man's Land, Immeuble 7, n°202
Je suis : Arrivante.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 2144 points. : J'ai à mon compteur : 2 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2115 / 2005 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 1000 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2113 / 1503 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2112 / 1502 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 500 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Voteur en herbe
Avoir voté 50 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Nous ne sommes pas seuls.
Avoir rencontré son 1er monstre.
Voteur aguerri
Avoir voté 100 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur endurci
Avoir voté 150 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Noces de coton
Être inscrit depuis 1 an sur le forum.

Sue Maryia
04.04.24 19:36

Sue Maryia

Sue Maryia
Survivante résolue & confinée



Meet me on the battlefield.
Ce sourire et ce visage percé, Sue les connaissait.

-Sleamson, murmura-t-elle, étonnée de la trouver là.

Et où allait-elle de son allure pressée ? Avec une arme sous le bras ? Sue resta un instant interloquée. C'était la première fois qu'elle croisait la tenancière de l'Eden's Promise hors de sa boutique. Elle semblait pressée mais tranquille. Pourtant quand Sue comprit la direction que la jeune femme venait d'emprunter, un frisson remonta dans sa nuque. On n'approchait pas la forêt avec un tel calme, encore moins avec le sourire.

Que pensait-elle faire là-bas ? Une inquiétude tordit immédiatement le ventre du lieutenant : la Sleamson n'avait quand même pas l'intention de s'abandonner à la forêt... si ? Que ferait-elle sans son fournisseur de balles ? Que ferait-elle sans cette femme pleine de ressources, toujours d'humeur égale, peut-être le seul visage amical qui subsistait dans ce village ? Elles n'étaient pas amies, n'avaient jamais échangé plus que quelques mots, pourtant Sue ne s'imagina pas un instant l'abandonner, la laisser partir sans se soucier de son sort.

Dans son dos, Madeleine l'interpela, la détresse filtrant dans sa voix. Sue hésita un instant : une impulsion et elle se lançait à la poursuite de la Sleamson, laissant la nouvelle et le commissariat en plan. Mais elle ne pouvait s'y résoudre, ce n'était pas son rôle. Sleamson était armée, elle savait ce qu'elle faisait. Elle pouvait s'en sortir seule. N'était-ce pas ce qu'elle avait toujours fait ?

-Fais chier, murmura encore l'agent tout bas, évacuant sa frustration avant de revenir sur ses pas.

En se pressant à l'intérieur du commissariat, longeant les couloirs qu'elle connaissait par coeur, elle refoula sa contrariété pour adresser un sourire rassurant à Madeleine qui l'attendait sur le qui-vive.

-Ce n'était rien. Juste une connaissance.

Cependant, au lieu de retourner s'asseoir et reprendre la conversation là où elles l'avaient laissée, Sue se saisit de son sac et le passa sur son épaule, l'air vaguement préoccupé. Son esprit tournait vite, à la recherche d'un compromis. Quand elle releva les yeux sur la nouvelle venue, qui n'en menait toujours pas large, elle semblait avoir trouvé comment l'aider.

-Je suis désolée, je vais devoir y aller. Mais il y a un endroit où vous pouvez aller. Venez, je vais vous montrer.

Sue jeta un coup d'oeil à son bureau, vérifiant qu'elle n'avait rien oublié -cette fois- et invita Madeleine à la suivre d'un pas leste.

-Pas très loin d'ici, vous trouverez l'immeuble où j'habite. Il y a encore beaucoup d'appartements disponibles où vous pourrez vous installer.

Le lieutenant s'effaça devant la porte du poste pour laisser sortir Madeleine et referma derrière elles. Ses clefs tintèrent dans la serrure qu'elle verrouilla d'un clac sonore et un peu rouillé. Le papier à l'intérieur indiquait de nouveau de passer plus tard. Après quoi, Sue se tourna vers Madeleine et fit quelques pas avec elle dans la rue, jusqu'à ce que l'entrée su No Man's Land soit à portée de vue. Elle pointa un doigt dans cette direction et expliqua :

-Suivez cette rue et cherchez l'immeuble n°7. Inutile d'attendre le concierge, qui loge en bas ; entrez et choisissez le logement qui vous convient, vous y serez en sécurité. Si vous avez besoin de moi, j'occupe le numéro 103, au premier étage. N'hésitez pas à glisser un mot sous ma porte si je ne suis pas là, je passerais vous voir dès que possible. En revanche, n'allez pas au-delà du 6ème étage. Les escaliers sont dangereux et le 7ème est trop délabré. Vous risqueriez de passer à travers le plancher. Vous entendrez peut-être du bruit venant de là-haut à cause du vent qui s'y engouffre et chuinte dans la tuyauterie mais ne vous y risquez pas.

Un mensonge prononcé avec aplomb. Mais Sue n'avait pas le temps d'expliquer tout ce qu'elle savait, et encore moins l'envie d'effrayer davantage Madeleine, qu'elle devait déjà abandonner aux rues glacées et pleines de dangers.

-Ca va aller ? Vous allez réussir à trouver ?

Il était évident qu'elle attendait une réponse positive. Son regard ne cessait de se perdre dans l'autre sens, vers le coin de rue où avait disparu la Sleamson, vers la forêt. Pourtant, il était aussi évident quand ces mêmes yeux se reportaient sur Madeleine que sa réponse lui importait et que s'il le fallait vraiment, c'est elle qu'elle choisirait d'accompagner.


( :   IMG : BGIMG Avatar 2
Ma fiche : Un cookie ? • : Mon inventaire : Un bonbon ?

• : Mes chroniques : Un Kitkat ? ) :   ( : Je m'appelle : Sue Maryia à : Phantasmagoria et j'ai : 27 ans. : Je réside : au 103, No Man's Land.
Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 4274 points. : J'ai à mon compteur : 7 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

Des échos de pas dans les rues 00000010 ) :   ( :   TENDANCE :: : Téméraire
➚ SURVIVOR :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-211156 / 200156 / 200Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2113 / 1003 / 100Des échos de pas dans les rues Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-211109 / 150109 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Classement :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-21119 / 15019 / 150Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Expérience :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2117 / 507 / 50Des échos de pas dans les rues Bar-510

➚ Destin :: :
Des échos de pas dans les rues Bar-2110 / 50 / 5Des échos de pas dans les rues Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Je ne suis pas un bleu.
Avoir récupéré son 1er salaire.
Le naufragé
Avoir participé à son premier Q.C.M
Quelle boucherie !
Avoir tué 5 ennemis.
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.
Nager en enfer.
Avoir posté 25 RP.

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


TROPHÉES