Invité

Vous ne ressortirez jamais vivant de cet Enfer

Zone de lecture

Comme un relent d'éclaircissement dans un miasme de brouillard
Poste de police

La vertu est le courage du bien
Institut Ravyn's

Les fleurs et l'herbe poussent en silence
La forêt

Le goût des cendres
Institut Ravyn's

Le monde est abîme, et le monde s'abîmera.
Livrée Ecclésiastique

Déguisement ordinaire, costume de tous les jours
Place Lobotomya

Des échos de pas dans les rues
Commissariat

Le chaos est une source méconnue de l'ordre.
Eglise Ste Maria + Phantasmagoria

Une visite interdite à nos risques et périls...
Sanatorium Hospital

Les histoires s'inventent mieux dans le silence.
Silent Avenue


Présentation rapide

- Name -

- texte -- Race -

A déterminer

 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Phant_11


Lecteur de musique

Liste épinglée :
  • UNIQUE :
    • Vous ne suivez aucun sujet unique.
  • GESTION :
    • Vous ne gérez aucun sujet.
  • RP :
    • Vous ne suivez aucun RP.

Si vous le souhaitez, demandez à compléter votre header ici : gestion des informations générales.

Bloc-note personnel :
Bloc-notes
Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
2 participants

Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard.

Carrie Heddle
02.05.24 23:34

Carrie Heddle

Carrie Heddle
Ignorance & bêtise

Français
Anglais



« Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. »

Bureau de police

- 19 mai xx12 - matinée



Quand elle avait déverrouillé une première fois la porte de l’appartement, plusieurs jours étaient passés sans qu’elle n’en connaisse le nombre exact. Elle avait perdu la notion du temps depuis qu’elle s’était enfermée à double tour, le corps tremblant et l’esprit brouillé. Les premières heures, elle n’avait pu fermer l’œil, son ouïe s’affûtait, imaginait des sons illusoires, des crissements et des grondements qui lui avaient provoqué des spasmes d’effroi et l’accroissement des battements de son cœur. Son morceau de bois qui trônait dès lors près de son lit se retrouvait fréquemment enfournée, quand le téléphone logeait désormais sur le vieux canapé. Après tout, il ne lui était d’aucune utilité. À de nombreuses reprises, elle avait essayé de joindre ses parents, joindre sa sœur, son répertoire entier, mais l’issue était toujours la même. Elle avait juré de rage, de désespoir, tapé sur les murs, mais se crispait dès lors qu’elle se rappelait qu’ils étaient probablement son seul véritable rempart.

Quand Jesse était rentrée, il lui avait fallu attendre un moment avant que Carrie ne consentît à lui ouvrir la porte. Mais moins d’une dizaine de secondes pour qu’elles s'étreignent de toute leur force. Jesse avait laissé échapper quelques larmes silencieuses, assurément celles qu’elle gardait depuis des lustres. Cette nuit-là, elles l’avaient faite à deux, puis l’autre, avant qu’elle ne décide de retourner dans ses locaux pour s’y cloîtrer un bon moment, sans qu’il n’y ait d’explication.

La porte rouverte, elle accueillait Jesse une nouvelle fois, deux jours après. Ses yeux fanés par les pleurs étaient désormais recouverts d’un fard noir, comme elle le faisait avant leur arrivée. Une tentative de garder pied et d’être, par méprise, la copie conforme d’un raton laveur. Autour d’un paquet de chips qu’elle gardait dans ses affaires depuis le début, elle avait expliqué à Carrie comme il avait été impossible de soutirer la moindre information aux villageois même en leur racontant ce qu’il s’était passé, qu’ils frémissaient, prenaient leur jambe à leur coup et que les plus abordables disaient toujours qu’elle ne saurait repartir. Qu’elle ne fuirait les lieux « que par la mort », et encore, avait-elle ajouté. Son amertume était à peine inapparente, mais contagieuse. Les quelques chips que piquait Carrie dans le sac ne suffirent pas à calmer son aigreur. Aucune d’elles n’avait de réponse et d’après ce que lui disait Jesse, les locaux étaient égoïstes et revêches. Il n’y avait qu’à penser à la caissière. Cette espèce de pimbêche qui les avait envoyés tout droit en enfer.

« Et pour Jack et Sawyer ? »

Carrie avait secoué sa main d’un geste sec qui avait fait taire Jesse sans difficulté. « Laisse tomber. » « C'est trop tard. » Jack et Sawyer étaient déjà loin. Ils n’étaient plus qu’un vaste souvenir auquel Carrie ne tentait pas de s’accrocher. Ils étaient morts, forcément. La casquette de Sawyer dans le cimetière et le surgissement de l’homme blanc. Un frisson lui prit. Elle se gratta frénétiquement la tête. « Ce qui importe, c’est qu’on se tire. » Le regard taiseux de Jesse fit soupirer son amie, qui aurait voulu être prise de culpabilité à se débarrasser aussi facilement de ceux qui furent un temps ses amis, mais rien. Ils n’étaient plus. C’était sûr et certain. Mais il restait quand même risible de voir que celle qui les appréciait le moins était la plus prévenante à leur égard. La blague. Si Jack savait ça, il l’aurait sans le moindre doute très mal pris.


« Et comment on sort de là ? »
« Je ne sais pas. »
« La voiture, est-ce qu’elle marche ? »
« Sérieusement ? Il y a un taré qui rôde dans les alentours. Ça te tente d’aller dans les bois, vraiment ? »

La voiture attendrait. Nul doute qu’elle irritait son amie, mais Carrie reprit de plus belle. « Non, le mieux, tu sais ce que c’est ? C’est d’aller parler à la dame du dessous. Elle sait forcément des choses qui pourraient nous aider. »

Carrie se redressa en grimaçant, prise de courbature qu’elle devait probablement à ses soirées sur le vieux sofa.

L’air dubitatif de Jesse l’avait contraint à lui raconter à demi-mot sa rencontre avec l’agent de police. Une fois qu’elle eut terminé, elle avait gardé un air sceptique sur le minois, mais n’avait rien trouvé à y redire. Tout du moins, sur l’idée en elle-même, qui n’était pas mauvaise, mais que Carrie ferait sûrement seule, compte tenu de la jambe de son amie qui n’était pas encore rétablie et méritait sans doute d’aller consulter un spécialiste pour ne pas prendre de risque. Après lui avoir sommé de rester dans l’appartement, elle était descendue à grands pas pour se rendre chez sa voisine avant qu’elle ne toque à sa porte plusieurs fois. Pas de réponse. « Certainement au poste » se disait-elle avant de monter rejoindre son amie, soigneusement affalée sur son lit de fortune.

« Je vais au poste de police. Tu ne bouges pas. »
« Ça ne risque pas. » avait lâché Jesse juste avant de souffler.

Satisfaite, Carrie avait pris son sac et avait filé. Si elle avait été foncièrement honnête, elle aurait prié Jesse de la suivre, mais elle ne l’avait pas, d’une part parce qu’elle n’était pas en condition et d’autre part parce qu’il fallait bien se débrouiller seule si elle voulait trouver au plus vite une solution. Après quelques renseignements curieusement obtenus de villageois assez « aimables » pour concéder à répondre à ses questions, elle avait fini par trouver le chemin du bureau de police. Vieux, délabré, moche : à l’image de son village. S’abstenant de critiquer davantage parce qu’il demeurait sans le moindre doute sa seule source d’aide, elle passa le seuil une fois la porte ouverte qu’elle refermait aussitôt.

— Excusez-moi ? Il y a quelqu’un ? Demandait-elle en prenant ce qu’elle nommait « le plus bel accent parisien » qu’elle pouvait leur offrir.


( :   IMG : BGIMG  Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. 3c23
Ma fiche : Carrie's prequel • : Mon inventaire : Inventory • : ) :   ( : Je m'appelle : Carrie Heddle à : Seattle et j'ai : 18 ans. : Je réside : à No Man's Land, app 301
Je suis : Arrivante.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 3002 points. : J'ai à mon compteur : 0 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2118 / 2008 / 200 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 1000 / 100 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2117 / 1507 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Classement :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2111 / 1501 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Expérience :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 500 / 50 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Destin :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 50 / 5 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Voteur en herbe
Avoir voté 50 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur aguerri
Avoir voté 100 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur endurci
Avoir voté 150 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Expert du clic !
Avoir voté 500 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Noces de coton
Être inscrit depuis 1 an sur le forum.

Sue Maryia
12.05.24 14:21

Sue Maryia

Sue Maryia
Survivante résolue & confinée



Meet me on the battlefield.

Sue porte sur elle :
♦ ceinture - matraque & menottes
♦ cuisse - pistolet 9mm avec silencieux (6 balles)
♦ cheville - dague de Sagigor
♦ gilet par balle
♦ mitaines de combat

Sue possède dans son sac (x9) :
♦ sandwitch
♦ bouteille d'eau
♦ portable (appareil photo)
♦ lampe torche
♦ 1 chargeur (6 balles)
♦ 2 grenades incendiaires
♦ trousse de secours




Sleamson était partie dans la forêt la veille avec pour seule explication un sourire. Le lieutenant en restait toute chamboulée. La forêt, bon sang ! La gardienne du Gun's Garden n'aurait pu choisir pire endroit où se rendre... Sue ne pouvait pas prétendre connaître Jennifer mais ses visites fréquentes à sa boutique et la diligence avec laquelle cette dernière pouvait se procurer tout ou presque pour survivre lui avait rendu la jeune femme particulièrement sympathique. La Sleamson ne posait pas de questions. Elle restait toujours parfaitement calme. Sue l'appréciait, et la voir disparaître vers la forêt lui avait fait peur.

Si même Sleamson renonçait et allait se jeter dans la gueule du loup, comment Sue devait-elle faire pour survivre ? Ses balles n'étaient pas illimitées et même si elle évitait de les gaspiller, viendrait bien un moment où elle aurait épuisé son stock. Que ferait-elle alors ? Et que ferait-elle, surtout, si les mauvaises personnes venaient à piller le Gun's Garden et que tous les détraqués du coin mettaient la main sur de l'équipement militaire et des munitions ? Il y avait déjà bien assez à craindre avec les monstres, les Perfide et les prêtres sans en rajouter.

Ce matin-là, Sue s'était équipée en conséquence, ce qu'elle n'avait plus fait depuis quelques temps. Armée jusqu'aux dents ou presque, son gilet pare-balle lui avait paru bien lourd en l'enfilant mais elle s'était rapidement accommodée de son poids. Avant de s'aventurer près de la boutique d'armement, le lieutenant fit un saut par le commissariat. Elle y avait longuement réfléchi durant la nuit : si Sleamson n'était pas là, Sue réquisitionnerait tout le matériel qu'elle pourrait trouver dans sa boutique (en plus de chercher une trace de sa manière de s'approvisionner...) et viendrait tout stocker au poste de police, plus sûr que son appartement, jusqu'au retour de Jennifer, ou jusqu'à ce qu'elle en ait besoin.

Un part d'elle n'aimait pas ce plan, parce qu'il consistait globalement à voler Sleamson, mais tout le reste de son être était malade rien que de penser aux armes disséminées, transformant les rues en véritable farwest fantomatique. Mieux valait l'immoralité à la boucherie. En ayant déposé son sac à dos dans son bureau, Sue cherchait donc un endroit où elle pourrait stocker les armes en sécurité. Quelques uns de ses tiroirs fermaient encore à clef mais fallait-il encore qu'elle mette la main sur la dite clef, planquée quelque part sous la paperasse qui s'accumulait sur le bureau.

Quand une voix résonna au loin, Sue venait de lever la clef devant ses yeux avec un air triomphant. Son regard se porta vers la porte de son bureau à demi-ouverte. La voix lui semblait vaguement familière, et elle n'aurait su dire si c'était une bonne ou une mauvaise chose. Fourrant la clef dans la poche de son cargo, le lieutenant attrapa son sac à dos par l'anse et ferma la porte du bureau derrière elle, longeant rapidement le couloir pour débouler dans le hall du poste de police, où l'attendait une de ses voisines.

-Carrie ? lança-t-elle avec surprise, se reprenant juste après pour adresser à la jeune fille un sourire accueillant. Bonjour.

Sue franchit les derniers mètres qui les séparait, scrutant la demoiselle pour y déceler quelconque signe de panique ou de blessure, mais elle semblait ne souffrir d'aucune affliction, ce qui était déjà un bon point. Par habitude, le lieutenant jeta malgré tout un oeil à l'extérieur, par les vitres poussiéreuses, et attendit quelques instants avant de se détendre en s'appuyant contre le bureau d'accueil, son à dos entre ses jambes.

-Qu'est-ce qui t'amène, dis-moi ?


( :   IMG : BGIMG Avatar 2
Ma fiche : Un cookie ? • : Mon inventaire : Un bonbon ?

• : Mes chroniques : Un Kitkat ? ) :   ( : Je m'appelle : Sue Maryia à : Phantasmagoria et j'ai : 27 ans. : Je réside : au 103, No Man's Land.
Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 4274 points. : J'ai à mon compteur : 7 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. 00000010 ) :   ( :   TENDANCE :: : Téméraire
➚ SURVIVOR :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-211156 / 200156 / 200 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2113 / 1003 / 100 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-211109 / 150109 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Classement :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-21119 / 15019 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Expérience :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2117 / 507 / 50 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Destin :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 50 / 5 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Je ne suis pas un bleu.
Avoir récupéré son 1er salaire.
Le naufragé
Avoir participé à son premier Q.C.M
Quelle boucherie !
Avoir tué 5 ennemis.
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.
Nager en enfer.
Avoir posté 25 RP.

Carrie Heddle
14.05.24 10:50

Carrie Heddle

Carrie Heddle
Ignorance & bêtise

Français
Anglais




Elle attendait silencieusement la venue de l’agent de police ou bien d’un collègue à elle. En patientant, elle avait eu le temps de s’adonner à une petite ronde en tapotant sur les poches de son jeans du bout des doigts. L’arrivée de Sue avait aussitôt mis fin aux prémices de l’impatience qui avaient alors fait leur apparition. Le temps de quelques instants, elle se rendit compte du poids qu’elle avait traîné sur elle lorsque son corps se détendit.

— Oh Dieu merci, je croyais que personne ne viendrait.

Avait-elle lancé avec soulagement. Elle s’approcha du bureau d’un pas décidé. Ses yeux se posèrent sur la femme, sans se rendre compte que cette dernière l’examinait en détail. Ses pensées l’occupaient bien assez pour qu’elle puisse se rendre compte de l’attitude qu’elle aurait trouvée suspecte. Près du bureau, elle vint s’appuyer sur ce dernier.

— J’aimerais signaler un crime. On m’a agressé et mon amie s’est presque fait tuer. Il faut me croir-

Elle s’interrompit net lorsqu’elle se rendit compte que le rythme de son débit augmentait. Certainement la faute aux émotions qui commençaient à émerger malgré elle. Elle souffla par le nez et braquait son regard sur le côté dans le vide. En l’espace de quelques secondes, elle avait pu récupérer un peu de son calme qui avait été un poil érodé par l’attente.

— C’était le lendemain de mon arrivée, quand je suis allée au cimetière avec mon amie. Commença-t-elle, non sans prendre son temps en veillant à être la plus claire possible. Un homme a essayé de la tuer. Mais elle a été blessée en essayant de l’empêcher de m’approcher.

Combien de jours étaient passés depuis qu’elles s’étaient enfermées dans leur appartement ? Pas un ni deux. Elle avait gardé assez de repères pour savoir qu’il y en avait bien plusieurs. Il était temps qu’elles s’en aillent, mais pour le faire en sécurité, Carrie jugeait qu’il valait mieux s’équiper de l’aide d’un policier. Mais à mieux y penser, ne venait-elle pas de se condamner à un séjour plus long par sa déposition ? Cette idée lui hérissait les poils.



( :   IMG : BGIMG  Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. 3c23
Ma fiche : Carrie's prequel • : Mon inventaire : Inventory • : ) :   ( : Je m'appelle : Carrie Heddle à : Seattle et j'ai : 18 ans. : Je réside : à No Man's Land, app 301
Je suis : Arrivante.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 3002 points. : J'ai à mon compteur : 0 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2118 / 2008 / 200 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 1000 / 100 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2117 / 1507 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Classement :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2111 / 1501 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Expérience :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 500 / 50 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Destin :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 50 / 5 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Voteur en herbe
Avoir voté 50 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur aguerri
Avoir voté 100 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur endurci
Avoir voté 150 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Expert du clic !
Avoir voté 500 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Noces de coton
Être inscrit depuis 1 an sur le forum.

Sue Maryia
16.05.24 22:04

Sue Maryia

Sue Maryia
Survivante résolue & confinée



Meet me on the battlefield.
Le soulagement de Carrie amusa vaguement le lieutenant. Elle n'était pas la première à exprimer sa surprise de croiser âme qui vive dans le commissariat et Sue ne pouvait l'en blâmer. L'endroit tombait, comme le reste, doucement en ruine. La poussière dansait dans les rayons blafard du soleil, si tant est que l'on puisse considéré que la lumière blanchâtre venait d'un quelconque soleil ; le silence achevait d'emplir le hall. Dans un coin, quelques vieilles chaises qui n'accueillaient plus que des écailles de peinture tombée du mur, en face, le bureau d'accueil où s'était appuyée Sue, vide de son ordinateur fracassé la veille et dont il restait quelques débris ça et là au sol. Sans le petit mot coincé dans la porte d'entrée, l'endroit avait tous les signes d'abandon.

Mais Sue était bien là, à faire plus que simplement hanter les lieux mais son sourire mourut doucement sur ses lèvres. Signaler un crime ? Voilà plusieurs années qu'elle n'avait plus entendu ce genre de formules. De quoi déclencher une étrange dissonance qui lui donna presque la nausée. L'image de Nevroze et la Kryn se superposa devant ses yeux, puis des voix de sa vie d'avant... Durant un instant qui lui parut une éternité, Sue chercha la réponse adéquate, la bonne attitude à avoir. Puis les mots lui revinrent et franchirent naturellement sa bouche :

- Viens, nous serons mieux dans mon bureau pour que je prenne ta plainte.

Sue se releva, observa brièvement son sac à dos et souffla discrètement en prenant le couloir qui menait à son office. Elle écouta Carrie commencer à raconter son histoire, remisant son projet initial dans un coin de son esprit pour se concentrer sur l'agression que la jeune fille décrivait. Elle tiqua sur la mention du cimetière -sérieux, qu'est-ce qu'elles avaient été foutre dans un cimetière ?- mais se garda de tout commentaire.

Elles arrivaient devant sa porte quand Carrie passa subitement en anglais. Sue mit ce changement de langue sous le coup de l'émotion et ne se formalisa pas mais mis plus de temps que nécessaire pour traduire le sens de ses paroles. Elle n'avait pas franchement l'occasion de pratiquer son anglais depuis qu'elle était à Phantasmagoria...

S'effaçant pour laisser entrer Carrie, elle repoussa la porte derrière elles et l'invita à s'asseoir devant le bureau en fouilli, se ménageant quant à elle une place de l'autre côté. Son sac à dos regagna sa place sur l'étagère et par réflexe, elle attrapa un des derniers bonbons de sa collection, puis un deuxième, pour le proposer à Carrie, espérant la détendre un peu avant de revenir à son histoire.

- Un homme au cimetière, donc. Tu te souviens à quelle heure vous l'avez croisé et à quoi il ressemblait ?

Le lieutenant sortit un rapport vierge de ses dossiers et commença à noter ce que lui avait dit Carrie jusque là, avant de lever le nez du papier en tiquant sur ce qui aurait dû l'alarmer dès le début :

- Ton amie va bien ? Vous aviez de quoi la soigner ?

Son regard d'un gris acier croisa celui de Carrie, porteur d'une réelle inquiétude.


( :   IMG : BGIMG Avatar 2
Ma fiche : Un cookie ? • : Mon inventaire : Un bonbon ?

• : Mes chroniques : Un Kitkat ? ) :   ( : Je m'appelle : Sue Maryia à : Phantasmagoria et j'ai : 27 ans. : Je réside : au 103, No Man's Land.
Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 4274 points. : J'ai à mon compteur : 7 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. 00000010 ) :   ( :   TENDANCE :: : Téméraire
➚ SURVIVOR :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-211156 / 200156 / 200 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2113 / 1003 / 100 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-211109 / 150109 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Classement :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-21119 / 15019 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Expérience :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2117 / 507 / 50 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Destin :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 50 / 5 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Je ne suis pas un bleu.
Avoir récupéré son 1er salaire.
Le naufragé
Avoir participé à son premier Q.C.M
Quelle boucherie !
Avoir tué 5 ennemis.
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.
Nager en enfer.
Avoir posté 25 RP.

Carrie Heddle
17.05.24 14:45

Carrie Heddle

Carrie Heddle
Ignorance & bêtise

Français
Anglais




Si les circonstances eurent été différentes, l’absence d’effroi de Sue aurait tracassé Carrie qui venait tout de même de signaler un meurtrier. Certes, c'était un agent de police sans doute expérimenté, mais un agent qui exerçait dans une bourgade où les crimes devaient se compter sur les doigts d’une main.

Elle avait suivi Sue dans son bureau presque en sautillant, la remerciant dans un souffle et s’abstenant de tout commentaire sur l’insalubrité du vieux box. Son changement de langue lui était passé inaperçu. Autrement, elle aurait bien trop pris conscience de la nervosité qui se réveillait peu à peu au creux de son être, si ça n’était pas déjà le cas. De quoi lui faire chiper le bonbon avec une rapidité déconcertante.

« Un homme au cimetière, donc. » Elle eut un léger rictus. Dit comme cela, ça lui donnait des allures d’andouille. La faute à qui ?

— Je ne connais pas l’heure précise, mais c’était le matin. On venait de quitter l’épicerie.

Sue enchaînait les questions. Logique. La raison pour laquelle elle y répondrait sans le moindre problème. L’image de l’homme, elle ne l’oublierait pas de sitôt. Son corps se tendit de nouveau, assez pour qu’il lui soit difficile de déglutir, à deux doigts de broyer la friandise entre ses doigts rigides. Machinalement, elle l’avait fourré en bouche en tâchant d’en savourer le goût. Fort heureusement, il n’était pas mauvais.

— Il était blanc. Tout blanc. Avec des cheveux blancs. Pas grand, mais pas petit. Il avait un masque et un couteau, il est droitier…

Elle se musela un moment, les yeux dans le vide. Elle farfouillait le moindre de ses souvenirs pour lui trouver quelque chose d’utile à noter. Une particularité autre que son apparence de fantôme et ses pulsions à priori meurtrières.

— Il bougeait comme un robot. Ou une marionnette.

Pour elle, ça pouvait avoir son importance. Suffisait de savoir comment l’utiliser et ça n’était pas son job. Quand vint le temps de parler de Jesse, elle fit un signe de tête avant de croiser les bras et de se caler sur son siège.

— Elle m’a dit avoir désinfecté sa plaie. Ça n’a pas l’air très grave. Répondit-elle. Je ne sais pas si elle a besoin de point de suture et je ne sais même pas s’il y a un hôpital ici.

Elle pesta contre l'absence de tout, balançant ses mains. Puis, le dos courbé, elle frotta son visage de ses mains et ferma les yeux, non sans essayer de réprimer son amertume. Sue n'était pas responsable de quoi que soit, ça n'était pas contre elle. Simplement, l'absence de réponse et de cetitudes commençaient à peser. Elle n'avait pas signé pour ça en venant ici. Quelques inspirations plus tard, elle se redressa et coula un regard à la femme.

— Il y a autre chose. Quand je suis arrivée ici, on était quatre. Je ne sais pas ce qu’il leur est arrivé, mais j’ai retrouvé la casquette de Sawyer, un ami, au cimetière. C’est juste après que le malade nous a attaqués.

Elle serra les lèvres. Elle avait préféré taire le fait qu’elle les pensait morts. Ou plutôt, qu’elle en était certaine et leur tournait le dos. Les propos de l’inconnue aux cheveux roux n’avaient pas arrangé les choses. 

— La dernière fois que je les ai vus, c'est quand j’ai quitté notre voiture et quand j’y suis retournée avec la rouquine,
ils n’étaient plus là.




( :   IMG : BGIMG  Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. 3c23
Ma fiche : Carrie's prequel • : Mon inventaire : Inventory • : ) :   ( : Je m'appelle : Carrie Heddle à : Seattle et j'ai : 18 ans. : Je réside : à No Man's Land, app 301
Je suis : Arrivante.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 3002 points. : J'ai à mon compteur : 0 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2118 / 2008 / 200 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 1000 / 100 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2117 / 1507 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Classement :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2111 / 1501 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Expérience :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 500 / 50 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Destin :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 50 / 5 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Voteur en herbe
Avoir voté 50 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur aguerri
Avoir voté 100 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur endurci
Avoir voté 150 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Expert du clic !
Avoir voté 500 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Noces de coton
Être inscrit depuis 1 an sur le forum.

Sue Maryia
20.05.24 13:59

Sue Maryia

Sue Maryia
Survivante résolue & confinée



Meet me on the battlefield.
Sue notait, de son écriture ronde et sûre, les informations que lui dictait la jeune fille. Et son rapport prit forme, petit à petit :

Rapport du 18/05/xx12 - Lieutenant S. Maryia a écrit:
Dépôt de plainte - le 19/05/xx12 (2010)
Mme HEDDLE Carrie

Mme HEDDLE + une amie aggressées par un homme au cimetière, le 12/05/xx12, dans la matinée.
Agresseur : taille moyenne, peau et cheveux blancs, "tout blanc", portait un masque, maniait un couteau (main droite), mouvements robotiques ou "comme une marionnette".
A tenté d'attaquer Mme HEDDLE, son amie s'est interposée et a été blessée au bras.

De cette description, le lieutenant ne sut que penser. Etait-ce simplement un illuminé du village de la trempe de Konfety ? Les détails incongrus de la rigidité de ses mouvements et sa couleur un peu trop prononcée lui faisait soupçonner autre chose. Quelque chose qui avait peut-être été humain un jour mais ne l'était plus tout à fait ; ou ne l'avait jamais vraiment été. Pourtant, de tous les monstres qu'elle avait croisé, aucun ne correspondait à cette description. Aussi se contenta-t-elle d'ajouter un "monstre ?" au bas de son rapport.

Perplexe un instant, Sue se demanda si les ecclésiastes étaient du genre à laisser des monstres traîner si près de leur territoire. Un frisson lui remonta l'échine en songeant qu'il pouvait peut-être s'agir d'un de leur fidèle... Sensation désagréable qu'elle chassa d'un roulement d'épaules en reportant son attention sur Carrie, qui continuait son récit par la disparition de ses amis.

Sue fronça les sourcils : le groupe d'amis était arrivé à quatre, mais n'était plus que deux. Elle sentait que Carrie avait déjà compris, par instinct, qu'il valait mieux ne pas trop espérer pour les disparus, ce qui la chagrina sans qu'elle ne parvienne à éprouver davantage que cela. Ces jeunes gens, elle ne les connaissait pas, et elle avait déjà vu tant de disparitions, expliquées ou non, alors elle n'avait plus d'émotions à leur consacrer. Elle s'y était... habituée.

Sue rajouta simplement l'information de la casquette à son rapport et le nom du jeune homme.

- Et où se touve la voiture ?

Cet élément la faisait déjà tiquer bien plus. Il était... rare qu'un véhicule pénètre si loin dans le village. Même le taxi qu'elle avait payé, il y avait deux ans, pour revenir n'avait pas été plus loin que la forêt. Et puis, autre chose se rappela au souvenir de Sue, qui n'avait rien à voir avec l'histoire de Carrie : la rouquine.

Tout en écoutant la réponse de la jeune fille, Sue fouilla des yeux les étagères bancales près de son bureau. Où avait-elle rangé ce dossier ? Après quelques instants, elle repéra la boîte frappée du "Isabelle - Phantasmagoria" qu'elle avait trouvé aux archives.

- Pour l'hôpital, nous en avons bien un. En sortant du poste, il faut prendre vers l'est, remonter toute la rue de Jelly Street, et vous arrivez au Greace Hospital. Néanmoins, je vous déconseille d'y aller si vous pouvez gérer vos soins seules.

Sue marqua une pause, cherchant ses mots tout en tirant la boîte pour la poser sur ses genoux et chercher une photo dedans. Comment expliquer le danger de l'hôpital à quelqu'un qui ne connaissait rien de Phantasmagoria ? Sue formula plusieurs phrases dans son esprit mais toutes la feraient passer pour une cinglée... Avec un soupir, elle dut se résoudre à une explication vague.

- Le chemin est long et les alentours dangereux...

Le lieutenant fixa un moment Carrie, songeuse. Cette demoiselle avait-elle la moindre chance de survie ici ? Elle avait l'air d'avoir du caractère, c'était un bon début, cela l'empêcherait sans doute de sombrer trop vite dans l'oubli et la grisaille, à condition qu'elle ne se brûle pas les ailes par accès de confiance... ou déni de l'endroit où elle venait de mettre les pieds. Maintenant qu'elle avait vu un des "habitants", peut-être était-il le temps de lui révéler la vérité du village ? Sue hésitait encore.

- Cela fait plusieurs fois que tu mentionnes une rouquine. Est-ce qu'à tout hasard, elle ressemblerait à cette fille ?

Sue déposa devant Carrie quelques photos, jaunies par le temps, mais où étaient clairement visible une adolescente, longs cheveux flamboyants et attitude aguicheuse, souriante, dans des rues vides. Pendant que Carrie réfléchissait à la question, elle sortit son téléphone de sa poche et fouilla dans ses dossiers photos jusqu'à retrouver le cliché qu'elle cherchait. Elle fit alors glisser son téléphone à côté des photos, laissant Carrie découvrir un dessin plus que réaliste, de la même jeune fille à la chevelure rousse, mais plus âgée, moins souriante mais plus illuminée, avec un tatouage très reconnaissable sur le poignet : un oeil d'horus.

- Je la cherche pour une enquête. Si tu l'as vu, ça m'aiderait beaucoup.



( :   IMG : BGIMG Avatar 2
Ma fiche : Un cookie ? • : Mon inventaire : Un bonbon ?

• : Mes chroniques : Un Kitkat ? ) :   ( : Je m'appelle : Sue Maryia à : Phantasmagoria et j'ai : 27 ans. : Je réside : au 103, No Man's Land.
Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 4274 points. : J'ai à mon compteur : 7 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. 00000010 ) :   ( :   TENDANCE :: : Téméraire
➚ SURVIVOR :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-211156 / 200156 / 200 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2113 / 1003 / 100 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-211109 / 150109 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Classement :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-21119 / 15019 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Expérience :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2117 / 507 / 50 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Destin :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 50 / 5 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Je ne suis pas un bleu.
Avoir récupéré son 1er salaire.
Le naufragé
Avoir participé à son premier Q.C.M
Quelle boucherie !
Avoir tué 5 ennemis.
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.
Nager en enfer.
Avoir posté 25 RP.

Carrie Heddle
20.05.24 20:38

Carrie Heddle

Carrie Heddle
Ignorance & bêtise

Français
Anglais




— Dans la forêt. C’est une Chevrolet. Et elle n’est pas à moi.

Qu’allait dire la boutique de location ? Elle espérait que son séjour ne dure pas d'une part parce que son mépris envers la ville s’accentuait et d’autre part, puisqu'elle n’avait pas envie de fournir une somme supplémentaire. Qui plus est, la voiture n’avait pas été louée en son nom. La belle affaire.

Il y avait donc bien un hôpital. Formidable, avait-elle envie de dire. Jusqu’à ce que la femme prenne de nouveau la parole. Elle garda le silence, non sans penser qu’elle ne lui apprenait a priori rien. « Sans blague. » À mesure qu’elle passait du temps en ces lieux, le village lui paraissait exhaler un horrible relent de perfidie, puait l’étrangeté et suintait l’incompréhensible. Rien de bon, tout de mauvais. Tant pis, Jesse et elle se débrouilleraient seules. Elle en avait assez vu et peu entendu pour savoir que les paroles d’un local étaient à estimer comme on le ferait avec de l’or.

Le sujet de l’inconnue mis sur la table, elle loucha sur les documents qu’elle voulut bien lui montrer, se penchant mollement au-dessus des clichés. Elle ne voyait aucun problème à collaborer. Surtout si cela avait son lot de récompenses, comme des réponses. En toute délicatesse, elle s’empara d’une photo puis d’une autre qu’elle ramena près de son visage. Elle y reconnut la femme de la soirée. Quel que soit l’âge de cette photo que la vieillesse avait ternie, elle était restée la même. Dotée d’une apparence charmante, presque intemporelle, sans égard pour son comportement agaçant. Après avoir biglé sur le portable de Sue -première fois qu’elle voyait un téléphone à part le sien-, son attention se préoccupait par occasion du portrait robot. Le temps de remarquer quelque chose qu’elle n’avait pas vu sur elle, le tatouage.

-C’est elle.

Tout juste eut-elle le temps de s’interroger sur la raison d’autant de documents sur l’inconnue qu’elle eut droit à une réponse. « Recherchée, carrément ? » songeait-elle.

— Je ne sais pas quoi vous dire.

Il n’y avait rien à ajouter. Si ce n’est peut-être détailler ce qui avait bien pu se passer.

— C’est elle qui est venue me chercher à l’épicerie. Elle savait que j’étais arrivée en voiture. Elle m’a proposé d’aller retrouver mes amis et nous sommes retournées dans la forêt. Comme vous le savez, ils n’étaient pas là. Après ça, elle m’a accompagné jusqu’à l’hôtel et quand je me suis tournée, elle était partie.

Elle déposa les photos devant Sue.

— Tout ce que je peux ajouter, c’est qu’elle m’a dit des choses effrayantes. Elle parlait de chiens. Des chiens dévorés vivants ? Ou bien quelque chose comme ça. Je ne sais pas.

Ça, c’était mémorable. L’inquiétante bêtise de ses propos ne pouvait être oubliée. Qui pourrait bien dire cela à une personne qu’elle ne connaissait pas et qui surtout cherchait ses amis ? Même si elle voulait se convaincre que la rouquine était dérangée, si elle avait voulu l’inquiéter, c’était une réussite. Elle jeta à la dérobée un regard à la boîte sur laquelle se trouvait le nom d’Isabelle. Était-ce donc son nom ? Quoiqu’en était la réponse, elle fit en sorte de placer ce nom dans un coin bien placé de son esprit.

— Je pourrai savoir ce qu’il se passe maintenant ? Demande-t-elle d’une voix mielleuse, essayant de garder une certaine douceur qui ne trahirait d’aucun mécontentement. Non parce que, vous n’avez pas l’air surprise d’entendre qu’un meurtrier se promène dans le coin. J’ai l’impression de déposer une plainte pour vol de voiture.


( :   IMG : BGIMG  Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. 3c23
Ma fiche : Carrie's prequel • : Mon inventaire : Inventory • : ) :   ( : Je m'appelle : Carrie Heddle à : Seattle et j'ai : 18 ans. : Je réside : à No Man's Land, app 301
Je suis : Arrivante.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 3002 points. : J'ai à mon compteur : 0 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2118 / 2008 / 200 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 1000 / 100 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2117 / 1507 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Classement :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2111 / 1501 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Expérience :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 500 / 50 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Destin :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 50 / 5 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Voteur en herbe
Avoir voté 50 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur aguerri
Avoir voté 100 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur endurci
Avoir voté 150 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Expert du clic !
Avoir voté 500 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Noces de coton
Être inscrit depuis 1 an sur le forum.

Sue Maryia
23.05.24 20:47

Sue Maryia

Sue Maryia
Survivante résolue & confinée



Meet me on the battlefield.
- Elle vous a emmené dans la forêt ?!

Les mots avaient échappés à l'agent indigné.

- La garce, ajouta-t-elle tout bas en se rencognant dans son fauteuil.

Un profond soupir quitta ses lèvres tandis qu'elle se pinçait l'arrête du nez pour contenir la colère que cette annonce éveillait en elle. Cette satanée rouquine connaissait forcément les dangers de la forêt et malgré tout, elle avait entraîné des arrivantes -des arrivantes!- là-bas. Autant leur demander d'aller directement sonner chez les Perfide...

Sue avait beau ignorer à quoi jouait cette fille étrange, elle commençait à se demander si elle n'avait pas son rôle à jouer dans la disparition de Jade, bien des années plus tôt. L'avait-elle manipulée elle aussi ? Piégée d'une quelconque façon ? Sue se promit d'être prudente le jour où elle la croiserait enfin et de veiller à ce qu'aucune tête de bouc ne soit dans les parages...

D'ici-là, mieux valait ne pas trop y penser. Carrie était en vie, son amie aussi, et bien qu'elle ne comprenne pas grand chose à ce qui se tramait dans le village, elle avait besoin d'aide. Une vraie aide. Son aide. Sue l'écouta jusqu'au bout, ne se formalisant pas de son scepticisme, ni du venin contenu de ses paroles. A sa place, elle en aurait sans doute fait autant. L'agent posa un regard compréhensif sur sa jeune vis-à-vis et reprit la parole d'un ton calme :

- Je peux essayer de t'expliquer pourquoi je ne suis pas surprise, mais tant que tu n'auras pas été confrontée à la réalité de ce village, tu continueras à penser que j'ai sniffé de la farine ou abusé des champi'...

Elle eut un sourire triste en songeant au nombre de fois où un nouvel arrivant l'avait regardé comme une cinglée quand elle avait voulu leur révéler, trop tôt, la vérité sous la brume. Etait-ce l'heure d'en dire plus ? Carrie était-elle prête à entendre la sombre vérité ? Sue étudia ses réactions un bref instant, hésitant malgré ses suppliques à lui expliquer ce qu'était la chose du cimetière, ce qu'étaient les chiens et tout le reste. La jeune fille lui semblait bien trop terre à terre pour apporter le moindre crédit à ses explications. Sue craignait que son déni soit plus fort que tous les indicies qu'elle ait pu voir en ces quelques jours. Néanmoins, elle finit par se lancer, avec un calme légèrement désabusé :

- Ce village est dangereux. Fermé sur lui-même depuis très longtemps. Ici, les habitants ne t'aideront pas. Leur vie est régie par la peur de ce qui les entoure et de la famille qui dirige ce village. Beaucoup préfèreront te jeter aux chiens que de risquer de les contrarier. Certains en ont tellement perdu la boule qu'ils pourraient même t'attaquer, sans autre raison que leur cerveau malade.

Sue marqua une pause, réfléchissant à la suite de ses paroles. Comment aborder les monstres ? La malédiction ? Les lois du village ? Elle passa une main sur son visage. Carrie allait vraiment la prendre pour une tarée ou membre d'une secte bizarre si elle entrait dans les détails.

- Ici, les gens disparaissent du jour au lendemain. Ou se font tuer sous tes yeux. On brûle des bâtiments quand les propriétaires deviennent trop gênants et on chasse les sorcières. Et parfois... parfois les souvenirs deviennent... envahissants. Dangereux. Notre amie rouquine t'a parlé des chiens : elle a raison, il y a des chiens qui chassent en ville. Et ils ne sont pas beaux à voir, ni très amicaux. Si tu les entends, même au loin, déguerpis. C'est la meilleure chose à faire.

Ou leur tirer dans la tête, mais les chances que Carrie porte une arme sur elle étaient... faibles. Encore que. Son accent était-il britannique ou américiain ? Si elle venait des Etats-Unis, peut-être savait-elle manier les armes. Peut-être avait-elle un permis. Sue fronça le nez, son hypothèse reposait sur quand même pas mal de clichés... Elle allait poser la question puis se ravisa : voulait-elle vraiment armer une adulescente qui ne connaissait rien au village ? La réponse était simple et sans appel : non.

- Pour en revenir à votre agresseur, j'ignore ce qu'il est. Ou s'il est responsable de la disparition de tes amis. J'irai tout de même voir au cimetière. Peut-être que Sawyer -c'est ça ?- a perdu sa casquette en fuyant.

Elle n'y croyait pas trop et ne cherchait pas à le cacher. Néanmoins, elle compléta consciencieusement la déposition de Carrie et la relut pendant que cette dernière méditait ses avertissements, préparant ses prochaines questions.


( :   IMG : BGIMG Avatar 2
Ma fiche : Un cookie ? • : Mon inventaire : Un bonbon ?

• : Mes chroniques : Un Kitkat ? ) :   ( : Je m'appelle : Sue Maryia à : Phantasmagoria et j'ai : 27 ans. : Je réside : au 103, No Man's Land.
Je suis : Résident.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 4274 points. : J'ai à mon compteur : 7 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. 00000010 ) :   ( :   TENDANCE :: : Téméraire
➚ SURVIVOR :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-211156 / 200156 / 200 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2113 / 1003 / 100 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-211109 / 150109 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Classement :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-21119 / 15019 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Expérience :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2117 / 507 / 50 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Destin :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 50 / 5 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Je ne suis pas un bleu.
Avoir récupéré son 1er salaire.
Le naufragé
Avoir participé à son premier Q.C.M
Quelle boucherie !
Avoir tué 5 ennemis.
Noces d'étain
Être inscrit depuis 10 ans sur le forum.
Nager en enfer.
Avoir posté 25 RP.

Carrie Heddle
01.06.24 21:54

Carrie Heddle

Carrie Heddle
Ignorance & bêtise

Français
Anglais




Peu importe ce qu’elle encaissait depuis le départ, les nouvelles infos que lui apportaient Sue demeuraient coincées dans sa gorge. À croire que la surprise ne s’atténuerait jamais. Surprise ou bien un profond désarroi qu’elle ne sentait que depuis sa venue. Le profit qu’elle tirait de cet état d’esprit lamentable, c’est l’accablement qui l’empêchait d’être hors d’elle. Son corps était assez conscient qu’il lui en coûterait beaucoup trop d’énergie quand la qualité de son lit en toque ne lui permettrait pas de récupérer.

Sue se montrait toujours plus loquace. Ses paroles n’avaient à priori aucun sens. Un trop-plein de mystère superflu qui n’avait pas sa place au commissariat. Le village en comportait suffisamment pour en ajouter encore. Malgré tout, elle avait gardé le silence en se concentrant sur ses paroles. Sorcières, chiens méchants… En d’autres termes : le village n’avait pas l’air d’être réputé pour être accueillant. Pire, un décor de film d’horreur à lui tout seul. Elle inspira longuement. Dans d’autres circonstances, elle aurait tôt fait de lui recommander un spécialiste. Parce qu’elle n’aurait pas été attaquée par un pauvre attardé. C’est pourquoi, dans ces circonstances, elle avait jugé plus pertinent de prendre en compte ses recommandations et de veiller à les enregistrer. Son départ lui semblait bien loin et ça n’était pas une idée qui l’enchantait.


Ok. S'était-elle contentée de dire en se massant les sourcils du pouce et de l’index. Sue changea de sujet et elle ne l’en empêchait pas. Elle secoua la tête quand elle spécula sur la fuite de Sawyer. Elle ne savait pas si c’est parce qu’elle n’était pas d’accord, qu’elle voulait juste passer à autre chose ou bien si c’était un mélange des deux. À quoi bon lui dire qu’il y avait un bon moment qu’elle s’était entêtée à le croire mort ? Puisque ça semblait plus simple pour son départ ? Ou peut-être parce qu’elle était persuadée qu’il n’aurait pas pu échapper à l’homme comme elle ?

— Vous n’avez pas l’air de croire à ce que vous dites, vous le savez ça ?

Mais elle ne pourrait pas le lui reprocher. Ça serait bien trop hypocrite de sa part.

— Je sais que c'est votre travail d'enquêter. Mais faites attention si vous y allez. Je suis presque sûre qu’il est assez fort pour vous maîtriser sans souci.

Carrie ne cherchait pas à être rude. Elle souhaitait simplement faire comprendre à Sue que cet homme n’était pas une blague et qu’il n’aurait aucun problème à la planter comme il l’avait fait avec Jesse. Y penser la contraignit à croiser ses bras et à les resserrer contre elle. Carrie n’avait pas froid, elle en était bien loin.

— Vous avez d’autres questions ? J’aimerais vraiment que vous régliez rapidement ce problème. Que je puisse quitter le village avec mon amie. Demanda Carrie sans se rendre compte qu’elle venait une fois encore d’écarter Jack et Sawyer, probablement déjà morts et enterrés dans son esprit.

Dire qu’elle n’avait pas le temps serait un grand mensonge. Tant qu’elle n’avait pas de réponse à ses plaintes, elle ne pourrait sans doute pas bouger. Surtout quand Sue parlait comme si elle allait devoir passer un certain temps parmi eux.



( :   IMG : BGIMG  Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. 3c23
Ma fiche : Carrie's prequel • : Mon inventaire : Inventory • : ) :   ( : Je m'appelle : Carrie Heddle à : Seattle et j'ai : 18 ans. : Je réside : à No Man's Land, app 301
Je suis : Arrivante.
Au cours de mes aventures, : j'ai cumulé un total de : 3002 points. : J'ai à mon compteur : 0 P.d.S. Heureusement : , car je suis mort(e) : 0 fois. :

) :   ( :   TENDANCE :: : NEUTRE
➚ SURVIVOR :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2118 / 2008 / 200 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ PSYCHOTIQUE :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 1000 / 100 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510


EXPÉRIENCE : :  
➚ Savoir :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2117 / 1507 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Classement :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2111 / 1501 / 150 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Expérience :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 500 / 50 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

➚ Destin :: :
 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-2110 / 50 / 5 Comme un relent d’éclaircissement dans un miasme de brouillard. Bar-510

) :   ( :   ) :  
TROPHÉES
Voteur en herbe
Avoir voté 50 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur aguerri
Avoir voté 100 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Voteur endurci
Avoir voté 150 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Expert du clic !
Avoir voté 500 fois sur les Top-sites lors d'un même mois.
Noces de coton
Être inscrit depuis 1 an sur le forum.

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


TROPHÉES